Comment soutenir les proches d’un malade en fin de vie

 Date et heure : 15/02/2018 à 17h07

 Source : aleteia

Se trouver face à un ami qui accompagne un parent en fin de vie peut être difficile. La mort d'un proche est une réalité douloureuse et déstabilisante, et il peut être compliqué de trouver les mots juste pour accompagner au mieux cette souffrance.


Il est essentiel d’abord de s’intéresser à la situation de cet ami, jusqu’au bout. Rester ouvert à aborder le sujet, pour savoir comment il va réellement.

Ensuite l’écouter. Le laisser s’exprimer, pleurer au besoin. C’est le meilleur moyen de l’encourager, le rassurer, et le réconforter. Elle prouve notre présence et notre disponibilité dans une épreuve difficile à traverser.

L’inciter à parler sincèrement avec son proche malade, en profondeur, oser délier les langues avant la mort qui approche.

Si nécessaire, le faire déculpabiliser, en particulier s’il ressent ne pas être suffisamment présent auprès de son proche. Souligner qu’un malade a aussi, parfois, besoin d’être seul face à lui-même et face à la maladie, est important.

Et enfin, l’encourager à rassurer son proche malade. Celui-ci peut s’angoisser à l’idée d’abandonner son mari, sa femme ou ses enfants, il est nécessaire de le soulager en lui disant que telles ou telles dispositions ont été prises, et qu’il peut partir en paix.